FRANÇAIS
Visuel

chronologie



testament de Fulrad




sarreguemines en 1750




caserne d'infanterie




inauguration du canal




évacuation - septembre 39

Chronologie

 

777

Première mention de Sarreguemines.
Par testament, Fulrad, conseiller de Pépin le Bref et Charlemagne, lègue ses biens patrimoniaux à l'abbaye de Saint Denis.

 

X-XIIe siècle

Construction d'un château fort qui contrôle le passage guéable de la Sarre avec perception d'un tonlieu. Émergence d'une bourgade, entourée d'un mur d'enceinte. Sarreguemines, siège d'une châtellenie. Affirmation de la vocation militaire et administrative de la ville.
 

1297

Sarreguemines, une ville du duché de Lorraine. Aboutissement d'un lent processus d'intégration dans les possessions ducales.
 

Fin XIIIe siècle

Ouverture du Gothard. Émergence de la "route du Brabant", qui relie l'Italie aux Flandres et qui passe par Sarreguemines. La vocation commerciale de la ville prend de l'ampleur.
 

début XIVe siècle

Octroi d'une charte de franchise, qui instaure une autonomie municipale toute relative. Présence de Lombards et de juifs
 

1523

Instauration de 3 foires. Embellie économique.
 

1525

Guerre des rustauds. La population locale sensible aux nouvelles doctrines de Luther et Munzer
 

1632-1662

Guerre de Trente Ans. Ruine et désolation.
 

1679-1697

Première annexion française. Essai de repeuplement anéanti par les guerres louis-quatorziennes.
 

1698

Avec la restauration de la maison ducale de Lorraine, Sarreguemines devient siège du bailliage d'Allemagne, une des 4 grandes circonscriptions administratives et judiciaires des duchés (à la place de Vaudrevange-Wallerfangen).
 

1700-1735

Retour à la prospérité. L'augmentation démographique entraîne la création d'un faubourg, sur l'axe du nouveau couvent des capucins (Rue Sainte-Croix). Pour la première fois, la bourgade se développe au-delà de l'enceinte médiévale.
 

1735-1766

Intégration de la Lorraine dans l'espace français.
 

1780

Construction d'une caserne de cavalerie (à l'emplacement de l'actuel palais de justice)
 

1790

Sarreguemines, chef-lieu d'un des 9 districts du département de la Moselle. Création de la faïencerie, embryon de la première activité industrielle.
 

1800

Sarreguemines, chef-lieu du 4e arrondissement de la Moselle. Siège d'une sous-préfecture. Création d'un collège municipal, début de l'enseignement secondaire.
 

1830-1860

Développement de nouvelles activités industrielles : fabrication de tabatières, production de peluches, usines d'allumettes, fabrication de machines à vapeur et de coffres-forts. Des sites industriels s'implantent pour la première fois sur la rive droite de la Sarre.
 

1863-1866

Désenclavement du secteur grâce à la construction du canal des houillères et de la ligne de chemins de fer. Sarreguemines, deuxième ville du département de la Moselle.

 
 

1871-1918

Annexion à l'Empire allemand.
Age d'or de la ville de garnison, avec deux nouveaux casernements sur la rive droite. Constructions de la caserne de chevau-légers (1875-1888), puis de la caserne d'infanterie (1899-1904). Elaboration de plans d'urbanisme (1877-1905) qui jettent les bases d'une vaste extension spatiale et d'un réaménagement du centre urbain autour du nouveau palais de justice, de la gare et de l'hôpital.
 

1880

Une ville en dehors de la ville : l'asile d'aliénés de Steinbach.
 

1918

Retour à la France.
 

1924

Élaboration d'un terrain industriel en périphérie de la ville. Création de l'école pratique, naissance de l'enseignement technique.
 

1930-1939

Période de récession. Placée en zone rouge (devant la ligne Maginot), Sarreguemines voit son développement compromis par la montée des périls.
 

1er septembre 1939

Evacuation en Charente. Drôle de guerre (expression utilisée la première fois à Frauenberg par Dorgelès).
 

1940-1944

Annexion de fait au Reich. Bombardements répétitifs de la ville. Tissu urbain largement endommagé.
 

du 6 au 12 décembre 1944

Libération par les troupes américaines.
 

1945-1955

Période de la Reconstruction. Élaboration d'un plan d'urbanisme qui remodèle une grande partie du centre historique (1947). Création de l'office municipal d'habitations à loyer modéré (1954).
 

10 mai 1961

Inauguration du terrain industriel avec l'implantation de l'usine pneumatique Continental, notamment.
 

1er janvier 1964

Réunion des communes de Neunkirch et Welferding.

1er janvier 1971

Intégration de Folpersviller.
 

1972

Création du district urbain de Sarreguemines.
 

8 décembre 1976

Station d'épuration transfrontalière, une expérience pionnière.
 

1977-1978

Création de l'ISFATES. Vers un enseignement universitaire...
 

1980

Ouverture de l'usine de batteries Delco-Remy, filiale de General Motors.
 

1984-1989

Création de l'Europôle, nouveau terrain industriel sur le site de Sarreguemines-Hambach.
 

1995-1997

Construction de l'usine de fabrication de la Smart.
 

1er janvier 2002

La Communauté d'agglomération Sarreguemines-Confluences  (CASC) voit le jour.
 

1er février 2007

Fermeture de l'entreprise Sarreguemines Bâtiment (Faïenceries)
 
                                 
FORMULAIRE EN LIGNE
demande d'acte d'état-civil
  TIPI
paiement en ligne
  DELIBERATIONS
du conseil
  WEBENCHERES
de la ville
  MARCHES
PUBLICS
  PLAN DE
LA VILLE
  CONTACT
                                       
Hôtel de Ville - 2, rue du Maire Massing - C.S. 51109 - 57216 Sarreguemines cédex
Ouvert au public : du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30.
Accueil : 03 87 98 93 00. Télécopie : 03 87 95 45 81.
Réalisé par NEFTIS - Powered by Flexit